Évidemment, bon nombre de personne ont ri en entendant cette question. Mais ils seront tout bouche-bé quand ils sauront que l’on va y répondre par oui. En fait, cela peut être répondu par un oui et par un non à la fois, ce n’est qu’une question de point de vue. Mais cela reste quand même facile à expliquer.

Pourquoi le jeu vidéo n’est-elle pas une activité sportive ?

Beaucoup maintiennent que le jeu vidéo n’est en aucun cas une activité sportive, et il faut dire que leurs arguments sont plutôt convaincants. Mais vu qu’ils ont pris comme exemple une PS4, il va sans dire que leurs arguments tiennent debout. En effet, avec une PS4, on n’aura même pas la sensation de faire une activité sportive, on a juste un effet détendu, relaxé et reposé. En plus, le principe n’a jamais changé, il y a tout juste une petite dizaine de bouton à presser. Donc, oui, le jeu vidéo est une activité sportive, mais juste pour les doigts.

Le jeu vidéo est une activité sportive

Nul besoin de rappeler que le monde même est en train d’évoluer. Il en est de même pour les jeux vidéo et leur jouabilité. Si, même jusqu’à aujourd’hui, certaines consoles sont restées au stade des presse-bouton, il faut préciser que d’autres ont développé un moyen plus amusant pour jouer. On a récemment fait la connaissance des nouvelles consoles dotées de capteur de mouvement. Ces capteurs ont été conçus pour reproduire les mouvements du joueur dans le jeu affiché sur l’écran. Que ce soit pour des matchs de tennis, des combats de boxe, Tekken ou autres, le capteur ne rate aucun mouvement et les reproduit à l’instant. Pour ce qui est des épreuves de courses, on ne va plus perdre de temps à vous expliquer le fonctionnement des volants adapté à chaque console et à l’ordinateur. Sans trop hésiter, oui, le jeu vidéo peut-être considérer comme une activité sportive. Il aide le corps à se maintenir tout en jouant.

Il convient donc à chacun de changer ou de modifier sa façon de voir les jeux vidéo. Il est vrai qu’il est nuisible, car tout excès est un défaut, mais il faut aussi savoir apprécier ses bons côtés.